Superfluens

24 février 2006

Hellow

031_1_

Presentons un peu le blog:

Il comportera des critiques de films, beaucoup de coups de coeur musicaux, ainsi que des articles sur mes groupes preferes, des comptes rendus de concerts, quelques ecrits, et meme pourquoi pas quelques debats.. etc, vous pouvez aussi y apportez vos idees.

Etant plutot anti-blogs debiles vous ne trouverez pas ici d'articles comportant de debiles photos avec des "oh franchement il est trop beau gosse, lachez vos coms les filles!!!" ne pensez meme pas aux articles ecris version sms.. De plus je ne tolererais aucunes insinuations racistes et discriminatoires..

Je vous laisse neanmoins vous exprimez, critiquez meme! mais apportez des critiques construites =) sinon cela ne vaut pas la peine de gacher de votre precieux temps. Esperant vous divertir un moment sur des choses moins superficielles que certains autres blogs.

Bonne visite

                                                                                         Photo: Muse !!! (cliquez dessus!)

Posté par nysaea à 17:09 - - Commentaires [7] - Permalien [#]


01 mars 2006

Paris Bercy - 23 Sepetembre 2005 - Jamiroquai

place_jamiroquai

Oui, certes ce concert date assez, mais je l'ai trouvé exellent et ne pouvais pas ne pas l'évoquer dans ce blog! Jamiroquai alias "zebulon sur pates" petit, mais debordant d'energie nous entraine sur son rythme entrainant pendant près de deux heures, le rappel y compris!

La salle, bondée; au devant, règne une folle énergie qui peu a peu envahira toute la salle! Malgrès le prix assez élevé (48€), et un son sourd  aux oreilles les 12 heures suivant le concert, tout ceci en vaut totallement la peine!

Nous avons pu y entendre ses tubes tels que Canned Heat, Cosmic girl, Seven days in sunny june, alright, deeper underground (en écoute) ou encore Virtual Insanity.

Un très bon souvenir, si l'occasion s'y présente allez le voir!

Cliquez sur les places!

Posté par nysaea à 10:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Nigth Watch

night_watch

Un Film Russe De Timur Bekmambetov Avec Konstantin Khabensky,

Vladimir Menshov, Valeri Zolotukhin!!

En 1342, en Russie, une trêve est conclue mettant fin au conflit permanent entre les Forces du Bien et les Forces du Mal. De nos jours, à Moscou, le Bien et le Mal disposent, pour maintenir cette paix, d'individus aux capacités surnaturelles, "les Autres" qui assurent la sécurité de leurs congénères et condamnent tout abus de la part du camp opposé. Mais une ancienne prophétie menace ce traité précaire : la crainte qu'un "Autre" bascule dans le camp opposé et fasse ainsi replonger le monde dans le chaos des hostilités...

   

Après quelques minutes, 0n est intéressé, les pers0nnages se succèdent, les effets spéciaux s0nt indéniablement le p0int f0rt du film. Puis le film c0mmence a perdre en intensité, les pers0nnages s0nt très n0mbreux et pas du t0ut dével0ppés, 0n reste en surface, le réalisateur lui aussi c0mmence a s'end0rmir et plus rien ne passe vers le spectateur. Malgrés quelques t0uches d'hum0ur ! Un film qui pr0mettait et qui c0mme s0uvent est passé a c0té de s0n sujet. Un film très ambitieux et finalement 0n a envie de dire prétentieux. A la faç0n des Matrix 2 et 3, a v0ul0ir etre tr0p c0mplexe, le film se perd et n0us perd.

Image : affiche de presentatiOn du film

Posté par nysaea à 20:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Muse Foreverrrr

muse

New born (album Origin of symmetry)

Et bien c'est certainement le seul l0ng c/c que je fairais, car ce gr0upe représente pas mal p0ur m0i, si je devais v0us decrire Muse en quelques lignes et bien je fairais ainsi :

C'est un merveilleux gr0upe, t0ut leurs Album etant aussi extras les uns des autres, leur p0int f0rt est indéniablement le live. Ils présentent une musique parf0is d0uce et mélanc0lique, puis puissante et pleine de rage, une rage qui v0us prend au c0eur et qui v0us d0nne envie de v0us battre dans v0tre vie.

V0ila leur très l0ngue bi0 et p0ur ceux qui râlent et bien il y a une petite cr0ix r0uge, il me semble en haut a dr0ite, aller un petit clic !

Muse est trio britanique originaire de Teignmouth dans le Devon. Le groupe est composé de Matthew Bellamy (chant, guitare, claviers), Chris Wolstenholme (basse) et Dominic Howard (batterie).

La voix du Dévon

Muse attire les foules. L'extraordinaire engouement que porte le public Français au groupe venu d'Outre-Manche a propulsé les 3 opus du trio en tête des charts. Trop souvent comparé à Radiohead, Nirvana ou encore Jeff Buckley, le groupe a su se détacher de son image, tracer sa route et conquérir son propre public. Chronique d'une réussite annoncée depuis leurs tout débuts...

La rencontre des trois acolytes, comme beaucoup d'autres références du rock, s'est faite à l'école qu'ils fréquentaient , alors que rien, au départ, ne les prédisposait à la musique, à l'exception du chanteur-guitariste Matthew Bellamy qui venait d'un famille possédant une grande culture musicale. Cette rencontre formera l'un des groupes les plus prometteurs du rock Anglais actuel.

L'enfance.

L'enfance ne les prédestinait pas tous à la musique. Spécialement Dominic et Chris dont les parents n'étaient pas artistes.

Par contre, la mère de Chris aimait la musique et achetait régulièrement des disques, ce qui a probablement poussé son fils à suivre cette voie.

Etant jeune, Dom n'était pas attiré, ou très peu, par la musique : « C'était essentiellement ce qui passait à la télévision » dit –il. Ce n'est qu'à l'adolescence qu'il commença à s'y intéresser.

Matthew, au contraire, a été plongé dans cet univers tout petit. En effet, son père, Georges Bellamy, était bassiste dans le groupe «The Tornadoes » qui a eu du succès dans les années soixante, spécialement grâce au titre « Telstar » qui fut le premier single d'un groupe britannique à se retrouver en tête des charts américains. Sa mère, Marilyn, aimait la musique, mais son métier, médium, ne s'y rapportait pas. Son père lui fit découvrir le blues, alors que sa mère était une fan de Queen.

Matthew James Bellamy est né à Cambridge le 9 juin 1978.

Ses parents ont déménagé dans le Devon lorsqu'il avait 10 ans, puis, trois ans plus tard, il partit vivre, avec son frère, chez sa grand-mère, toujours dans le Devon, en raison du divorce de ses parents.C'est alors qu'il commença réellement à faire de la musique.

Il jouait déjà du piano depuis son plus jeune âge, sans jamais avoir pris de cours et se mit à la guitare vers 14 ans, là encore tout seul. En effet, lorsqu'il avait environ 6 ans, son grand frère, Paul, le forçait à jouer le générique de « Dallas » au piano, avec un doigt, pour ensuite montrer à ses copains que son frère était un robot : « Je me souviens avoir été transporté de la télévision au piano ».

Mais il lui demandait aussi de déchiffrer les mélodies des « Smiths ». Jouer de la musique était pour lui le seul moyen d'échapper aux difficultés de la vie quotidienne (la vie difficile avec sa grand-mère, la distance entre lui et ses parents, l'école, l'ennui), l'écouter ne lui suffisait plus.

Malgré tout, Matt ne prit jamais de vrais cours de musique, que ce soit pour le piano ou pour la guitare.

Dominic James Howard est né le 12 juillet 1977 à Manchester.

Comme pour Matt, son arrivée dans le comté du Devon est due à un déménagement, vers l'âge de huit ans. Vers cinq ans, il avait l'habitude d'emprunter le clavier de sa grande sœur mais son vrai déclic pour la musique n'eut lieu qu'à l'adolescence lorsqu'il vit un groupe de jazz se produire sur la scène de leur école.C'est donc à l'âge de onze ans qu'il commença à jouer de la batterie.

Christopher Tony Wolstenholme est né le 2 décembre 1978 à Rotherham, dans le Yorkshire.

Sa mère étant originaire du Devon, toute sa famille retourna s'y installer lorsqu'il avait onze ans. Chris sait jouer d'un bon nombre d'instruments. Il commença par la guitare, et fut tout de suite passionné. Il vint ensuite à la batterie, puis à la basse lorsqu'il s'associa à Matt et Dom pour former les « Rocket Baby Dolls ».

Les premiers groupes

Vers douze ans, les trois compères sont dans la même école de Teignmouth (ville portuaire d'environ 15 000 habitants, située à 400 Km de Londres), mais pas encore dans le même groupe.

Dom fait de la batterie dans le groupe le plus populaire du lycée, Chris joue lui aussi de la batterie et chante dans un deuxième, Matt joue du piano et chante dans un troisième. Matt, trouvant son groupe de mauvaise qualité, fut conscient qu'il devait progresser à la guitare pour intégrer un bon groupe.Il apprenait seul avec une guitare acoustique sur laquelle il jouait principalement du blues. Quelque temps plus tard, en janvier 1994, il profite du départ du guitariste du groupe de Dom, Gothic Plague, pour en faire partie.

Pendant deux ans, la composition du groupe n' a cessé de se modifier pour finalement ne compter plus que Dom et Matt.

C'est alors qu'ils se mettent à la recherche d'un bassiste. Impressionnés par le niveau de Chris (capable de jouer de la batterie et en même temps de chanter juste), ils lui proposent d'apprendre la basse et d'intégrer leur groupe. Chris, toujours avare d'apprendre un nouvel instrument, saute sur l'occasion, et c'est le début de leur premier groupe : les « Rocket Baby Dolls », en janvier 1996.

Dans la foulée, ils firent leur premier concert tous les trois, à l'occasion d'un concours : « The Battle of the Bands ».Ils ne pensaient en aucun cas gagner ce concours dont la victoire était prédestinée aux nombreux groupes de funk de la région.Ils y participèrent surtout pour passer une bonne soirée et tentèrent le tout pour le tout en se travestissant.

Ils arrivèrent en effet maquillés à la manière de « The Cure », très agressifs, ils jouèrent assez violemment et à la fin de leur « show » invitèrent leurs amis à monter sur scène et à la saccager.Le jury, qui a sûrement apprécié le fait qu'ils ne se prennent pas au sérieux, leur a, à leur grand étonnement, attribué le prix.

Une fois réunis, les « Rocket Baby Dolls » reprennent régulièrement les morceaux de groupes phares des années 90 : Nirvana, les Smashing Pumpkins...

Ils commencent aussi à écrire quelques titres. La première chanson qui fut composée est « Twin », de nom originel « Balloonatic », titre d'une émission pour enfant qui était diffusée à ce moment-là.Puis une première version de « Overdue » voit le jour, puis bien d'autres qui figureront dans les deux EP (« Extended Play », c'est-à-dire « Maxi Single ») de Muse, puis sur l'album « Showbiz ».

C'est aussi leur début dans de nombreux bars vides, spécialement au bar « The Cavern » à Exeter car c'était le seul endroit disponible à cet effet dans la région.Dans les autres bars, le public, principalement composé de personnes âgées, leur réclamait des standards des années soixante.

Adolescent, Matthew était très sociable, et sympathisait avec tout le monde.Il faisait également beaucoup de théâtre. « Dom avait l'habitude de m'ennuyer avec ça, car en fait, il y avait une fille avec qui je voulais coucher, c'est pour cela que je faisais du théâtre ! » Il traînait avec les « durs ». Dom appartenait au groupe « des gars avec des longs cheveux qui aiment la guitare ».

Alors que Matt confie : « Je portais des jogging « Umbro » quand je suis entré dans le groupe de Dom ».

Pour eux, vivre à Teignmouth était difficile, terriblement ennuyeux, « c'était juste la drogue et les bagarres » dit Matt. « Il y avait des mecs qui traînaient près du distributeur d'argent. Quand tu y allais, pensant que personne ne t'avait vu, quelqu'un apparaissait en disant 'tu viens de me traiter d'idiot ?' et ensuite deux autres gars surgissaient pour tabasser Dom ».

Les seuls passe temps du trio étaient de pratiquer la plongée, se droguer, fumer, boire, traîner, et bien sûr, jouer de la musique.Par contre, les trois jeunes garçons appréciaient le côté touristique de cette ville, spécialement en été grâce à ses nombreuses plages qui attiraient un certain nombre de jeunes filles pour leur plus grand bonheur.

Fillip (album sowbiz)

La naissance de Muse

Jusqu'à l'âge de dix-huit ou dix-neuf ans - ils ne pensaient pas encore à en faire leur carrière - jouer était pour eux le meilleur moyen de lutter contre l'ennui.

Mais quand vint la fin du lycée, en 1998, et le dur choix de l'orientation, aller à l'université comme tout le monde ne les tentait guère.C'est ainsi que Matthew a convaincu ses deux amis de continuer les répétitions, les concerts (mais d'arrêter les reprises) et de se contenter de petits boulots : Matthew fut peintre décorateur et Chris travailla dans un magasin de guitares.

Il fallait alors trouver un nom définitif pour le groupe.

C'est « Muse » qui est retenu en raison des 3 filles avec qui traînait Matthew au lycée. Elles avaient l'habitude de se réunir afin de s'essayer à la magie noire et Matthew les accompagnait à la guitare. Ce n'est pas un hasard si Matt se prit d'amitié pour ces filles. En effet, un soir, lorsqu'il avait neuf ans, il descendit au rez-de-chaussée de leur maison et découvrit ses parents et son frère autour d'une planche Ouija.

Sa mère, au lieu de le renvoyer se coucher, l'invita à venir s'asseoir avec eux.Elle lui expliqua ce qu'ils étaient exactement en train de faire, le rassura, lui affirma qu'il n'avait aucune raison d'avoir peur.

Matt, assez fier d'avoir pénétré le monde des adultes et d'avoir obtenu la confiance des ses parents, suivait sans crainte leur exemple : « j'allais à l'école et racontais à des gamins de 10 ans ce que je faisais, ils trouvaient ça effrayant et j'étais assez impressionné de faire quelque chose qui faisait peur aux autres et pas à moi ».Alors qu'ils se produisaient de moins en moins en concerts, ils furent remarqués par Dennis Smith, propriétaire des studios « Sawmills », situés en Cornouailles, et uniquement accessibles par bateau.

Il leur proposa, en 1997, deux jours d'enregistrement qu'il rembourserait si le groupe obtenait un contrat. C'est alors qu'ils enregistrent leurs deux EP.

Dennis avait déjà félicité Matt pour l'une de ses prestations au piano dans son école. Le premier EP, éponyme, sortit le 11 mars 1998 sur un petit label anglais, Dangerous Records. Il y figure Overdue, Cave, Coma et Escape. Le second EP, intitulé « Muscle Museum EP » sort lui presque un an plus tard, le 11 janvier 1999 sur le même label.

On y trouve bien sûr « Muscle Museum » et aussi les chansons « Sober », « Uno », « Unintended », et « Instant Messenger », premier titre de « Pinkegobox ».

Dans la première version de cette chanson, on pouvait y entendre la phrase « You've got a mail » provenant du programme AOL.Cependant, ils furent obligés, à cause de la compagnie, de retirer ce sample. Ils changèrent, par la même occasion, le titre de la chanson qui portait lui aussi à confusion (avec AOL-Instant Messenger).

Dennis Smith, très intéressé par Muse, s'associe avec un ami qui dirige une grande société de production, Safta Jaffrey. Une nouvelle société de production uniquement destinée à Muse voit le jour : Taste Media.

Puis, lors de la Convention de l'Industrie de la Musique à Manchester, le 13 septembre 1998, le groupe est remarqué par deux labels américains : Maverick et Colombia. En décembre, le groupe se produit à Los Angeles au « Santa Monica Pier » où le même homme, qui a repéré « Deftones », leur propose un contrat chez Maverick, contrat qui sera signé la veille de Noël.

Assez rapidement, le groupe décroche des contrats en France chez Naïve, en Allemagne chez Motor, en Angleterre chez Mushroom...Pour Matt, tous ces changements brutaux furent surprenants et étranges « c'était le fait de passer d'une petite ville à un endroit où tout le monde te dit que tu es un génie ».

Il n'arrivait pas à croire que le groupe puisse devenir célèbre.

L'album relate tous ces faits, ce parcours étourdissant, «le changement entre jouer dans des pubs dans le Devon, voyager dans différents pays et signer des contrats avec une maison de disque différente dans chaque pays ».

Showbiz

L'enregistrement de leur premier album, Showbiz se fera dans deux studios différents et en cinq semaines au total : deux semaines et demie dans les studios Rak à Londres et trois dans les fameux studios Sawmills où ont déjà enregistré Oasis, Supergrass ou encore Feeder.

Le producteur de ce disque sera John Leckie, qui a, entre autres, travaillé sur « The Bends » de Radiohead.Le groupe connaissait John et l'appréciait. Ce dernier ne fut pas choisi essentiellement pour sa renommée mais également par obligation, faute de temps.

En effet, la date de la signature du contrat et celle de l'entrée en studio sont très proches.

Pendant l'enregistrement, Matt ne facilitait pas la tâche de John : il voulait garder tous les sons qui figuraient sur l'enregistrement. Par exemple, le bruit d'un micro tombant par terre ne le dérangeait pas. Il ne comprenait donc pas la nécessité de refaire une prise.

L'enregistrement de Showbiz terminé, le groupe entame une grande tournée anglaise (qui s'étendra à l'Europe) afin de se faire connaître et surtout de promouvoir leur premier single, «Uno», comprenant deux faces-b, «Jimmy Kane», «Forced-in» (et «Agitated» sur le vinyl édition limitée).

La sortie du single, initialement prévu pour fin mai, se fera le 14 juin 1999. Uno compte parmi les premières compositions du groupe ; elle figurait déjà, dans sa version originale, sur Muscle «Museum EP». Le groupe multiplie les concerts en Angleterre (pratiquement tous les soirs de Mai et Juin).

Il se fait remarquer à l'occasion d'une de ses premières apparitions françaises, lors d'une session acoustique sur une radio rock parisienne (Oui-fm) où les titres phares «Muscle Museum», «Hate this and i will love you» et «Falling down» seront joués.

Les trois membres passeront également sur les ondes anglaises pour promouvoir leurs concerts à venir et confirmer leur venue aux grand festivals européens T-in the Park, Reading, Leeds et le mythique Woodstock qui se déroulera à New-york.

Le nouveau single est très bien accueilli par la presse et est élu single de la semaine dans plusieurs grands journaux Anglais.

Le 19 Juin 1999, soit une semaine après sa sortie, Uno est classé 73e dans les charts Anglais ce qui laisse présager un bel avenir à Showbiz alors en cours de pressage. Le 5 juillet 1999 circule déjà la version promo de l'album Showbiz (déjà considérée comme collector à sa sortie). Cave commence à peine à passer sur les ondes que le choix des prochains singles se fait déjà : Muscle Museum représentera Muse aux Etats-Unis et Cave sortira début septembre en Angleterre. Le 25 Juillet 1999, Muse part aux Etat-Unis pour quelques dates de concerts, en particulier Woodstock : «On s'est bien amusés à Woodstock, mais il y faisait incroyablement chaud, j'ai attrapé un coup de soleil.

Pour moi, le festival était mal organisé, les scènes était séparées d'un peu plus de 3 Km, et il n'y avait pas l'atmosphère que l'on peut obtenir à Glastonbury.

Je pense que les rixes ont commencées car les gens étaient traités comme des bovins... On a vu quelque chose se développer lorsqu'on était là-bas, beaucoup de gens se réunissaient pour chanter et jouer des percussions, c'était comme un public de football. » De retour en Europe, ils continuent leur tournée dans les plus grands festivals ; la sortie de Showbiz est proche.

Le trio reste encore très méconnu en France mais quelques échos venant de la presse et de la radio se font déjà entendre. Ils joueront pour la première fois en France, au « New Morning », à Paris, le 12 juillet 1999, puis à St Malo dans le cadre du festival « la route du rock » le 14 août 1999.

Leurs prestations confirmeront les rumeurs et feront débuter l'incroyable bouche à oreille. La France a réservé un formidable accueil au groupe, ce qui est, en partie, à l'origine de leur grand attachement à notre pays.

Les premiers articles de presse de l'été 1999 relatent les concerts donnés en Angleterre et déjà la comparaison à Radiohead et son leader Thom Yorke est inévitable.

Chaque article les introduira par leur similarité. – « Il y a une ressemblance entre Radiohead et nous, mais nous sommes bien plus qu'un bouche-trou en attendant que leur prochain album sorte.

Nous ne faisons pas partie de ces gens qui veulent faire accepter une simple copie. Nous sommes Muse, et non un pastiche de Radiohead. »

Le groupe est encore très jeune, en moyenne 20 ans, mais possède déjà 80 chansons prêtes à être jouées. (Nous n'en connaîtrons pas la plupart).La presse encourage à les découvrir sur scène où l'on peut enfin apprécier la magie que dégage le groupe. Muse impressionne déjà par son talent. Juste avant la sortie de Showbiz, le trio est invité pour leur première télé « live » sur le plateau de « Nulle Part Ailleurs » pour y jouer « Uno ».

Cette apparition marquera sans doute le véritable début de Muse en France. La prestation est remarquable et on découvre alors le fameux groupe que la presse n'a cessé de nous glorifier. Le 6 septembre 1999, sortent les singles Cave contenant les morceaux inédits « Twin », « Cave remix », « Host », « Coma », et « Cave instrumental remix ».

Le 7 septembre 1999, « Showbiz » sort en France un mois avant le reste du Monde. La pochette du premier opus est signée Matthew Bellamy et Tanya Andrew, son amie de l'époque qui sortait d'une école d'art. (La fille de la pochette est tirée d'un numéro de « VOGUE » des années 60). L'album enregistré par John Leckie, fait sensation dans le milieu du Rock, les avis sont partagés. Le groupe est décrié ou adoré par les critiques et le public.

La bi0 vient du très b0n site: microcuts.net !

Posté par nysaea à 21:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

11 mars 2006

Tout est une question d'envie ?!

314492440_1_

T0ut est une questi0n d'envie?!

Je v0us dirais 0ui, je v0us dirais n0n ;

Il y a des j0urs, l'envie me prend, l'envie "n0us" prend? à venir ainsi "phil0os0pher"...Et auj0urd'hui je suis t0mbée sur cette image, "t0ut est une questi0n d'envie", êtes v0us d'accord?

Qu'est ce que l'envie, l'envie de faire une ch0se simple 0u de la réfuter, l'envie parlant de sentiments ? N0us p0uv0ns d0nc étudier cette phrase sous plusieurs sens ^^. Quel sens v0us parle le plus? Et bien m0i c'est le c0té sentimental...

"T0ut" ? est une questi0n d'envie, al0rs pren0ns un exemple, si j'ai envie d'aimer quelqu'un plus que je ne l'aime est-ce seulement une questi0n d'envie? Parf0is 0n se brise le c0eur en essayant, mais c0nnaissez-v0us des pers0nnes y étant arrivées?

Si 0ui et bien c0ntactez-m0i vite!!!

Je pense ceci surhumain!!! 0n essaye mais 0n se rend c0mpte qu'0n ne peu f0rcer les sentiments.. malgrès l'envie.

Mais p0urqu0i cette envie d'aimer quelqu'un plus qu'0n ne l'aime?! Et bien parce que l'0n a peur de passer a c0té de quelque ch0se, parce que l'0n cr0it qu'avec le temps 0n y arrivera, parce que l'0n a envie d'être aimé, 0n se f0nde de fausses idées pensant qu'0n aime en fait réellement la pers0nne c0mme 0n v0udrait l'aimer..

Mais ce n'est qu'une envie !

Et l'envie et v0us ?

Posté par nysaea à 16:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


12 mars 2006

Discrimination !

b_s_discrimination_1_1

V0yez 0u le m0nde va !

L0rsqu'une pers0nne est victime de racisme a cause de sa c0uleur de peau 0u de sa religi0n, v0us tr0uvez ça imm0ral (n'est ce pas?) T0ute la m0billisati0n qui s'y fait s0lidairement est bien belle; Mais avez v0us pensé aux autres formes de racisme ?! Celui p0ur les pers0nnes ayant de quelconques handicaps est aussi assez reconnu, Mais pens0ns plut0t aux apparences; p0urqu0i rejeter une pers0nne differente de v0us en apparence ?!0ù est la liberté d'expressi0n là-dedans si 0n ne peu ch0isir comment s'habiller 0u se coiffer?! Sans biensûr être p0ur autant vulgaire et provoquer..

Et bien v0ici un exemple de debilité d'imbécile imc0mpetant (pard0nnez-moi!) qui dit detester les racistes!!!(dans un bl0g a 3 balles avec sa fiche descriptive (j'aime, j'aime pas...)).

De superfluens, posté le Mardi 01 novembre 2005 à 12:22

J'aimerais simplement savoir pourquoi vous n'aimez ni le rock ni les gothiques ?!^^ juste comprendre vos etats desprit. Avez vous dejà au moins essayé d'écouter plusieurs styles de musique differents du rap/rnb?! Si oui, vous pouvez alors le dire "nan, jaime pas" mais pour les autres au moins ecoutez! ^^Bref c'est pas parce qu'on habite dans une cité ou en banlieuequ'on est obligé d'ecouter du rap...j'ai depassce stade...Et pour ce qu'il en est des gothiques, pourquoi dire "ahhhh jaime pas les gothiques" ^^ qu'est ce qu'ils vous ont fait les gothiques de plus que d'autres?!

c'est comme si les goths disaient "ahhh jaime pas les rappeurs, les mecs qui s'habille genre rap us" ^^

C'est de la discrimination pure et simple, et si vous n'aimez pas les racistes (comme vous le faite remarquer dans vos brillantes descriptions) ne dites pas que vous n'aimer pas les goths...Ok y'a des cons partout mais les gothiques sont des gens normaux, c'est pas parce qu'il prefèrent ecouter et s'habiller autrement pour se differencier qu'ils sont differents!Ils sont en minorité, mais si un jour ils se retrouvaient en majorité, et donc les rappeurs et autres en minorité: aimeriez-vous qu'ils vous mettent a l'ecart et vous discrimine ?! ^^ Bref, voila j'aimerai bien une reponse sans agressivité merci :) ca m eclairerait assez !

ps: mon blog http://superfluens.canalblog.com

De le mec en kestion, posté le Mardi 01 novembre 2005 à 12:52

cherche meme pas tu mfait trop rire a parler des chose ke tu ne koné meme pas avec ton rap!!!loOL si tu savé ma petite jécoute pas le rap mais jtle redi haut et fort JAIME PAS LES GOTIK!!eu non plus se gene pas pour nous dire kil nous aime pas!!et si sa te plait pas c la meme jmen bas les couille tu va faire koi?va jouer plus loin et joue ta philosophe ailleur parske tuu sert franchement a rien ici ok?? ciaooooooooooooooooooooooo

De superfluens, posté le Mercredi 02 novembre 2005 à 12:13

okayyy c'est bien de la discrimination !

Tu t'abaisses donc au niveau des quelques conards de goths qui te critiquent etc..?!ah c'est beau la mentalité de nos jours,nan mais quelle belle mentalité j'hallucine...Tu es donc raciste bravo !

Et pourquoi tu m'agresses là?! ^^ parce que tu n'as pas vraiment de raison d'agir comme ça!Tu agis comme ça parce que tu n'as plus rien à dire!!! Enfin bref. Tu sais quoi je prie pour toi pour que ta connerie diminue! Certainement, ce que je dis doit bien te faire rire et tant mieux!!! ^^

Aller oui, je vais jouer ailleurs en esperant que tu n es pas un cas desesperé, au fait je ne m'adressais pas qu'à toi mais en generalité à la plupart des gens qui disent n'aimer ni le rock ni les goths etc... Je me demande bien qui est le plus gamin de nous deux ?! Aller oui ciao

la gamine s'en va sans rancune ^^ (serait-ce ton cas, nan t'en a rien à foutre biensur ^^)

Ceci ne v0us rev0lte d0nc pas?

Posté par nysaea à 10:17 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

14 mars 2006

Attente de deux articles !

13032006_014_

En attendant deux articles, dont un sur le tres bon concert de kill the young avec les craftmen club et the electrokution, et un autre sur l'indescriptible concert de dionysos !!!
Je dois de vous mettre cette superbe photo!!!!N'est elle pas?! :p
Vous trouvez aussi :D !

Posté par nysaea à 13:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 mars 2006

Concert de Kill The Young - EMB Sannois -

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
  Il y a bien l0ngtemps que j'aurais du p0ster cet article, mais fais0ns d0nc avec les m0yens du b0rd, je ne vais pas faire 3 pages de descripti0n sur ce c0ncert mais juste un minimum sin0n je n'en finirais pas :

Al0rs le c0ncert a d0nc c0mmencé vers 21h00 dans une petite salle (ce que je tr0uve p0ur ma part très bien, en c0mparais0n avec de tres grandes salles 0u l'0n perd parf0is l'intensité du c0ncert, 0ù t0ut est tr0p impers0nnel) et a terminé vers les 00h10, la première partie assuré par The Craftmen Club puis The Electr0kuti0n, p0ur bien sur terminer en beauté sur les Kill The Young' !

The Craftmen Club :

craftmens

 
   Sincerement à m0n g0ut la meilleure prestati0n de la soirée, un petit gr0upe bret0n qui se deffend très bien: un super bassiste dans t0ut les sens du therme, un chanteur aux allures quelque peu g0re qui n0us valse au s0n de sa v0ix n0us rappelant le b0n vieux r0ck'n'r0ll, et un batteur qui menait bien la cadence. Un tri0 au charme particulier qui tiendras en haleine t0ut les f0u de r0ck'n'roll !!!
A v0ir absolument !!P0ur plus ample inf0rmati0n v0ici leur site 0u v0us p0uvez éc0uter quelques un de leurs extraits en cliquant sur la photo
!!

The Electrokution :

electrokution

   
Al0rs The Electr0kuti0n, je dirais un b0n petit gr0upe qu'0n éc0ute avec plaisir, une assez b0nne prestati0n, malgrès un beau slam du chanteur et une grande et f0lle energie, j'ai tr0uvé se g0upe m0ins b0n. Mais ce n'est que m0n avis, il vaut aussi la peine d'etre vu!!! Pour leur site c'est sur leur photo
!!!


Deux b0ns gr0upes en première partie, ça donne de beaux p0g0s!!! Al0rs après envir0n deux heures la fatigue c0mmence à apparaitre, mais n0n il faut tenir b0nd, t0ut le m0nde se rappr0che au devant, les Kill The Young' ne v0nt pas tarder!!!

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Kill The Y0ung :

killtheyounglivepic1

Kill The Y0ng, les seuls que je c0nnaissait assez bien avant le c0ncert, leur album etant exellent apar une chans0n (d0 y0u n0tice) qui m'a laissé perplexe a son allure purement c0mmerciale.. Rien de grave, en effet les tr0is freres se dechainent bien et debute sur la premiere musique de leur album (f0ll0w f0ll0w) immédiatement suivi de l'irrésistible "Addicti0n". Le gr0upe  n0us 0ffre une très b0nne prestati0n, c0nférant une dimensi0n supplémentaire à l'album. L'énergie qu'ils dégagent semble décuplée par la c0mplicité évidente qui les unit, tant au niveau pers0nnel que technique. Le chanteur n0us 0ffre l'em0ti0n et la passi0n qui les anniment, les par0les de "0rigin 0f Illness" s0nt sur t0utes les lèvres, et la chaleur m0nte enc0re d'un cran l0rsqu'ils la rej0uent p0ur le rappel. Un c0ncert intense, d0nt 0n ne ress0rt heureusement pas indemne.
Leur site est sur leur photo
!!!

Après tr0is heures de c0ncert, 0n rentre la tête pleine de rêves et l'envie de vite rev0ir ces tr0is exellent gr0upes au plus vite!!!

ps: un gr0s remerciemment au m0uv' qui m'a fait gagné ces deux places de c0ncert, vive le M0UV'''''!!!!

Posté par nysaea à 12:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

16 avril 2006

Redaction

Sujet de brevet: Vous racconterez dans votre journal intime, un moment de grande peur qui eu une fin heureuse.Vous ferez alterner récit et expresssion des sentiments et vous ne manquerez pas d'inclure dans un passage argumenté votre combat entre la peur et la raison.

(Bon je sais bien que je n'ai pas bien suivis les consignes tel qu'alterner des faits et des sentiments, et il n'y a pas vraiment de passage argumenté. Et j'aurais preferer finir sur une fin malheureuse, je trouve que ça allait mieux mais bon, vive les consignes ^^. J'en suis quand meme assez contente.)

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

3 fevrier 1872, 23 h 00

Cher journal, ce soir est non peut-être mais vraiment ma dernière nuit. Mon angoisse monte. Il fait froid, tres froid et j'éprouve un intense besoin de reconfort.Mais je suis seule, si seule et j'ai trés peur. Comme une sorte d'engourdissement épouvantable monte en moi. Une fois de plus un malaise m'envahit; le temps, l'heure m'effraient. Ce temps qui m'amène dans ce néant remplit de mensonges et d'horribles gens qui me jugent hypocritement et qui m'ont inculpée. Je n'ai plus aucune chance, mon coeur est dégouté de ce monde. Mes os se glacent à l'idée de ma dernière heure. Je suis condamnée, condamnée à mourir pour une chose que je n'ai pas comise. Non! Je ne veux pas, mais déja d'affreuses pensées viennent m'horrifiées. Je n'ai plus d'espoir, ainsi le meurtrier c'est moi. Mais si! il me reste une dernière chance, si ridicule; pourquoi donc me gracierait-on? Je vais alors payer pour ce que j'ai fait ou plutôt ce que je suis censée avoir fait. Je vais mourir. Je me lamente. Cette infime chance me torture. Je ne veux plus y penser. tout est finit à present! A quoi bon avoir de l'espoir, la vie est dure et triste. Regarde cher journal, elle m'a condamnée! Je sent mes pieds se glacer comme jamais. Il fait trop sombre en cette cellule morne et grisatre. Je veux me laisser mourir. Mais la raison ou plutôt la folie de cette petite chance résiste. Je suis à bouts! Mon esprit veux vivre. Un grincement non lointain me fait trésaillir. Mes membres tremblent. Mon coeur s'emballe. Cher journal...cher confident...Adieu!

4 fevrier 1872, 00 h 30

Cette chance si infime, cher journal etait en réalité immense! Je suis graciée et heureuse! Il ne me reste plus qu'une semaine d'emprisonnement, puis à moi famille et liberté! La vie n'est elle pas magnifique?

Posté par nysaea à 09:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 mai 2006

Coup de gueule musicale..

En cause d'une fausse manip' j'ai supprimé l'article ce qui peut etre domage pour ma remise en question sur le nouvel album de Muse plus loin dans le blog. Mais ce n'est quand meme pas une grosse perte puisque je n'était plus en accord avec cette article. Bonne visite..

Posté par nysaea à 16:44 - - Commentaires [6] - Permalien [#]